Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2020 2 22 /09 /septembre /2020 19:46

 

ORCHESTRE D'HARMONIE DE NOTRE DAME DE BONDEVILLE

Association Loi 1901

Nadine Bizet Présidente

Rémy METAYER Directeur

Hôtel de Ville Place Victor Schoelcher

76960 Notre-Dame de Bondeville

 

REUNION PRESENTATION DE PHILIPPE PICARD du 10/9/2020

 

 

Début de la réunion à 19h30 et la présidente remercie les membres de l’orchestre de leur présence.

Sont excusés : Mr et Mme Andrieu, Mr Bizet Daniel, Mr Deslandes Marc, Mr Gueroult Jacky, Mme Pessy Chantal, Mr Boulay Adrien, Mme De Chivré Anna.

Mme Myriam Mulot prend la parole pour remercier les membres de l’orchestre d’être venus nombreux et relate le départ de Rémy Métayer de la direction de l’orchestre en raison de l’âge limite imposé par l’administration et le remercie de son implication au sein de l’école de musique et de l’orchestre.

 

 Message de Jean Deniel  adjoint à la culture:

La municipalité assure de la continuité de son soutien, tant sur le plan financier, que logistique :  prêt de salle de répétition pour répéter dans les conditions correctes compte tenu du covid, maintien des liens avec l’école de musique, intégration dans la programmation culturelle de la ville. Cet intérêt se manifeste également par le souhait d’intégrer un élu municipal en tant que membre de droit  du conseil d’administration.

Ceci nécessitera une modification des statuts.

 

Accueil de Sandra directrice de l’école de musique :

Présentation des harmonies 1er et 2eme cycle de l’école qui sont de jeunes enfants.

Difficulté : l’âge des élèves de 2eme cycle  ne permet pas aux jeunes de participer aux répétitions tardives à 20h30.

Rappel de l’attachement de l’école à la musique amateur. Sandra expose son vœu d’intégrer des jeunes dans l’orchestre avec l’objectif d’enrichir l’effectif et de pérenniser la vie de l’orchestre.

 

Intervention de Philippe Picard :

Philippe présente son cursus dont sa formation initiale en orchestre d’harmonie.

Rappel de l’attachement de la pratique amateur en milieu rural et urbain. Philippe a déjà plusieurs expériences en direction d’orchestres. Il est par ailleurs professeur de trompette également à l’école de Notre Dame de Bondeville

Philippe exprime son plaisir à voir le nombre de membres présents à cette réunion de prise de contact. Il souhaite continuer avec le répertoire de l’orchestre sans bouleverser. Chacun a sa personnalité, Philippe n’est pas Rémy, et des changements apparaîtront, Philippe est persuadé qu’avec la bonne volonté et l’envie de chacun, ces changements n’empêcheront pas l’orchestre d’avancer.

Philippe évoque la proposition de préparer un concert qui serait conjointement avec Rémy pour assurer un passage de baguette plus souple, et aussi en signe de remerciement pour tout ce que Rémy a apporté à cet orchestre.

Philippe évoque aussi la préparation des cérémonies du 11 novembre 2020 et d’un concert de sainte Cécile, probablement en décembre.

Philippe rappelle que c’est une chance d’avoir un lien avec l’école pour assurer la relève avec les jeunes élèves mais il faut pouvoir avancer les répétitions. Il a remarqué, dans ces précédentes expériences, que les parents ont du mal à accepter d’accompagner les enfants pour des répétitions après 20h et que lorsque des répétitions durent plus tard les enfants s’endorment ou ne sont plus concentrés. On ne peut plus répéter avec des jeunes en soirée, même si parmi les musiciens présents dans l’assemblée nous sommes nombreux à l’avoir fait, mais « c’était  avant».

Philippe propose un début de répétition le jeudi à 19h15 et demande à l’assemblée si cet horaire pourrait convenir.  Dans plusieurs cas, ce changement ne facilite pas la vie, mais il y a très peu de cas signalés pour lesquels ce serait impossible.

Cette heure est donc proposée pour la prochaine répétition du 17 septembre dans la salle André Gide, qui est adaptée pour l’effectif de l’orchestre dans les conditions sanitaires actuelles. Le matériel d’orchestre sera sur place. Philippe demande aux cuivres de prévoir un petit récipient pour recueillir la condensation des instruments comme le préconise la CMF.

 

Nadine BIZET : rappel de la carrière de Rémy,

Je voudrais revenir sur la carrière de Rémy au sein de l’école de musique qui a été créée en 1979. Rémy en a été le professeur de clarinette et de saxophone et à ce titre a formé de nombreux élèves. En octobre, sous son initiative, il proposait de réunir les élèves des classes d’instruments à vent pour former un orchestre d’harmonie. Il se produira lors des concerts de l’école de musique puis lors des manifestations de la vie bondevillaise. C’est en 1991 que Rémy à souhaiter s’entourer d’une équipe associative pour contribuer à un développement plus large.

Plusieurs formations émaneront au sein de l’orchestre : ensemble de flûtes, formation de jazz et pendant quelques années l’ensemble artistique de Notre Dame de Bondeville qui montera de larges extraits des Misérables qui seront joués dans différentes communes de l’agglomération. Ensuite une création d’après l’œuvre de Guy de Maupassant : Boule de suif.

Mais Rémy ne s’arrête pas aux frontières de la France. Il favorisera le rapprochement musical lors des jumelages avec l’Espagne (Olot) et le Portugal (Riachos). Avec le Canada ce sera un échange avec l’orchestre des Cascades à Beauport et ensuite avec l’orchestre Antoine Perrault de Rimouski. Les liens avec le Québec sont restés très forts et nous gardons des contacts réguliers.

C’est donc après une carrière musicale bien remplie que Rémy peut prétendre à une retraite bien méritée. Retraite ne veut pas dire arrêt de la musique, et je pense qu’il restera actif au sein de l’orchestre.

Par ailleurs, je souhaite cesser la présidence de l’association que j’exerce depuis 2002 et suggère de proposer ce poste à Rémy.

 

Projet d’assemblées générales

La modification des statuts souhaités implique un passage en assemblée générale extraordinaire puis une assemblée générale ordinaire notamment pour former le nouveau conseil d’administration.

Le rôle de l’assemblée extraordinaire est de voter pour les statuts proposés, ils peuvent être amendés pendant la séance, mais il doivent avoir été préparés en amont de l’assemblée, au moins pour pouvoir vérifier la conformité juridique avant de les faire voter.

Une réunion de conseil d’administration, auquel pourra être invité un représentant de la ville et de l’écoles sera en charge de rédiger la proposition de statuts à soumettre à l’assemblée générale extraordinaire.

Préalablement, les statuts actuels ont été envoyés aux membres. Chaque membre est invité à envoyer ses propositions de modifications au conseil d’administration représentée par sa présidente.

Le conseil s’appuiera sur une synthèse de ces propositions pour rédiger les statuts soumis au vote.

 

Une réunion du conseil d’administration est prévue le 2 novembre à 19 h au Mille Club

Partager cet article

Repost0

commentaires